good news #18
good news #16
2020.06.19 Lifestyle

good news #17

"Les unes aiment les fleurs, les autres le fleuriste ; les unes assument, les autres bluffent et pleurnichent.” C’est pas moi qui le dit, c’est Oxmo Puccino. Mais ici, on assume les deux et voici donc quelques uns des artistes fleuristes à connaître en ce moment. 

Castor fleuriste
CASTOR, COL CHIC DANS LES PRÈS

Pas besoin de devanture aguicheuse pour Castor Fleuriste. C’est dans une belle cour calme du Marais, plus galerie d’art que boutique, qu’officie l’artisan-fleuriste Louis-Géraud Castor. S’il est devenu en quelques années un incontournable pour les gens de goût, c’est parce que cet ancien marchand d’art manie les fleurs (uniquement des trouvailles de producteurs locaux) comme d’autres les pinceaux. Effet sculpture garanti, surtout lorsqu’il assortit ses créations des oeuvres de céramistes établis ou prometteurs comme l’atelier Jean Roger ou Mathilde Martin. Preuve que c’est le fleuriste à connaître? C’est lui la star des visuels de la nouvelle collaboration entre le très exigeant retailer The Broken Arm et l’équipementier Salomon.
Castor fleuriste 


Muse Montmartre
LA MUSE S’AMUSE

Sa première Muse flirtait avec les cieux du haut de la butte Montmartre et la seconde s’est installée dans le Marais juste avant le confinement. Le poète-fleuriste Majid Mohammad, originaire de Téhéran et Parisien de longue date, est clairement sous leur influence quand on découvre ces cabinets de curiosité où il propose ses généreuses compositions aux couleurs pétillantes de vies vivant dans des vases chinés. Elles ressemblent à des brassées de fleurs cueillies dans un champs à la taille d’un imaginaire XXL. Une esthétique qui séduit des Ann Demeulemeester, Kris Van Assche ou Maison Martin Margiela. 
Muse Montmartre 


Nue Paris
NUE, ELLE EST NUE

Installée dans l’atelier de peinture de son grand-père, Claire Boreau réalise des créations florales pour Dior, 24 Sèvres, Delvaux ou encore Kenzo et OAMC. Cette fille, petite-fille et arrière-petite-fille de boucher s’initie à la permaculture lors d’un séjour de deux à Rome et revient en France bien décidée à faire de la fleur son ingrédient de prédilection. Son style, ça serait plutôt la composition un poil monumentale ou en tout cas, qui interroge, façon peintres flamands de la Renaissance. Nue Paris


Pampa
PAS PERDUES DANS LA PAMPA

Leurs joyeux bouquets qui ont l’air kafoutch comme ça mais qui donnent un air terriblement soigné à n’importe quel intérieur. Mais le concept qui fait mouche chez Pampa, c’est un seul bouquet par semaine, imaginé par leurs soins et disponible sur commande. Un seul et c’est tout, en tout cas pour ce qui est des fleurs fraîches.  Car Emmanuelle Magnan et Noélie Balez donnent également dans la fleur séchée, pour ces compositions joliment durables. Et livrées à bicyclette sur Paris, s’il vous plaît, histoire qu’il n’y ait pas que les fleurs qui durent. Pampa


Le Cactus
LE MONDE ENTIER EST UN CACTUS

C’est en sillonnant la Californie que les soeurs Camille et Pauline Laffargue sont tombées sous le charme des cactées. De retour à Paris, l’absence d’espace et de contact avec la nature les pousse à lancer leur propre projet. Le Cactus Club est né, à deux pas du Canal Saint-Martin. En plus des plantes, elles vendent également tout ce qu’il faut pour les rendre heureuses, même dans des appartements parisiens à l’espace limité, et proposent des initiations aux arts floraux. Et en ce moment, il n’y a pas que les coussins de belle-mère qui poussent : les créations de l’illustratrice Florence Balducci fleurissent sur la vitrine. 
Le Cactus Club


Christine lerche
pour 1nstant.fr
FOLLOW US ON INSTA