De la génération Z à Instagram : les nouveaux canaux publicitaires des marques de mode
La mode asiatique
2020.05.15 Fashion

Régis Pennel, fondateur du concept store L'Exception

Comment s’établit le lien entre un e-shop et une boutique ? De quelle manière les marques sont sélectionnées par les supports revendeurs ? Ce type de questions appelle souvent de nombreuses réponses, pas toujours univoques, et propres à différents critères. Parmi les modèles de réussite en France, figure l’Exception. D’abord un e-shop de créateurs, le site s’est progressivement développé jusqu’à devenir une boutique, mais aussi une ligne de prêt-à-porter. Et pour comprendre les enjeux mais aussi les rouages d’une telle entreprise, nous avons rencontré le fondateur, Régis Pennel. Il nous explique davantage comment se développe une telle machine, entre la création du concept et le développement de son identité, en passant par la transition du digital au physique.

Regis Pennel
Est-ce que tu peux nous raconter en deux mots les valeurs que défend l’Exception depuis sa création ?

Depuis sa création en 2011, l’Exception défend l’idée d’une mode créative, plus juste et plus durable. Nous allons chercher les meilleures marques pour les proposer à nos clients, en France à l’origine, mais maintenant aussi à l’international. Nous visons à créer le vestiaire idéal pour nous habiller.

Concrètement comment s’opère la sélection de marques qui figureront chez vous ?

Nous repérons les marques sur les salons, en showroom ou sur les réseaux sociaux. Nous recevons également de nombreux lookbooks tous les jours. Nous devons d’abord être séduits par le style de la marque qui doit correspondre à notre clientèle, puis nous faisons aussi attention au prix du produit, à la qualité, à la fabrication et aux valeurs défendues par la marque. En 2020, nous ne rentrons plus que des marques qui correspondent à des critères éco-responsables ou d’engagements sociétaux.

Est-ce que vous avez ouvert une boutique comme le prolongement naturel du site e-commerce ou c’était un enjeu dès le départ ?

Depuis toujours, j’avais envie qu’il puisse y avoir une représentation physique de l’Exception, un lieu d’expérience où nous puissions réaliser des événements, des concerts, des apéros, ce que nous avons fait avec l’ouverture de la Canopée en 2016. La boutique correspond maintenant à une part importante de notre chiffre d’affaires.

Exception
À partir de quels critères décide-t-on des services que l'on va proposer en boutique ?

Nous visons à proposer à nos clients une expérience omni-canale complète, donc on peut tout faire à notre boutique : retirer sa commande, ramener sa commande internet, venir essayer un produit du web avec un rendez-vous personnalisé, payer avec des modes de paiement digitaux, etc...

L'identité d'un concept comme celui de l’Exception peut-il évoluer au fil du temps ?

Oui, nous avons beaucoup évolué depuis 2011. A l’origine, nous étions une boutique très femme (à plus de 80%) avec uniquement des créateurs français plutôt haut de gamme. Avec le temps, nous nous sommes beaucoup étendus sur le territoire masculin dont les ventes dépassent aujourd’hui les ventes de la femme. Nous avons aussi voulu rentrer des marques plus accessibles afin de répondre aux besoins de nos clients. On aime aujourd’hui tout autant un AMI Alexandre Mattiussi qu’une marque comme Carhartt ou Levi’s “Made and Crafted”.

Quelle est l’épreuve la plus formatrice que tu aies connue ?

Le Covid-19 pour sûr… nous n’avons jamais connu cela avec la fermeture immédiate de notre boutique et la baisse substantielle de nos ventes, même sur l’Internet. Il a fallu réagir en permanence, adapter la sécurité de notre logistique, informer nos clients, modifier nos services en temps réel et mettre en place de nombreux développements techniques en dernière minute. Tous les jours nous avions une nouvelle galère : les points relais qui ferment tous avec de nombreux colis bloqués, La Poste qui ne dessert plus certains codes postaux, DHL qui décide de ne plus venir chercher les colis, etc… Nous avons appris à être réactif et à toujours mettre le client et sa sécurité au coeur de nos services.

Exception
En ligne, comment faire pour que le client ait le maximum d'informations sur son produit ?

Ce serait le rêve de fournir des vues 3D ou de la vidéo… mais il faut savoir qu’un multimarque marge beaucoup moins qu’une marque (et encore plus avec les soldes). Il peut arriver pour un certain nombre de produits que nous n’arrivions même pas à amortir les prises de vue du produit avec les ventes. Nous aimerions faire beaucoup plus, mais nous devons arbitrer entre les ventes et le coût des mises en ligne.

Après une première boutique, quelle est la prochaine étape ?

Nous avons lancé un nouveau service “la Boîte par l’Exception”. Notre styliste Margaux sélectionne pour nos clients un assortiment de pièces qui sont envoyées dans la Boîte. Le client n’a rien à payer, il sélectionne les pièces qu’il veut garder et nous renvoie le reste, nous ne le débitons que lorsqu’il renvoie les pièces qu’il ne souhaite pas garder. Nous avons déjà d’excellents retours sur ce nouveau service et nous allons le développer sur les prochains mois !

Tommy
pour commeuncamion.com
Originaire de la région lyonnaise, Thomas est désormais parisien, après un passage à Tours pour ses études de littérature. Au-delà de son goûts pour les belles lettres, Tommy cultive un certain attachement à la mode, dans ce qu'elle a de plus large et de plus riche en même temps. De la découverte de petits créateurs aux dernières tendances sneakers, tout est sujet à l'intéresser. C'est aussi pour ça qu'il fait désormais partie de l'équipe Comme un camion.
FOLLOW US ON INSTA