Le tannage du cuir
Mansour Badjoko et Martin Liesnard, duo créatif de Mansour Martin
2020.07.10 Fashion

Bijoux pour hommes : Les tendances de 2020


Il y a encore quelques années, la joaillerie masculine était à mille lieues de ce qu’elle est aujourd’hui. Trop clivante, pas assez représentée, les hommes n’avaient pas de quoi se reconnaître dans un quelconque bijou. En 2020, les choses ont bien changé, et certaines marques ont réussi à dépoussiérer la joaillerie pour homme. Un coup de frais sur un marché plein de promesses, qui a permis à des marques comme Le Gramme d’afficher plus de 80% de croissance en l’espace de trois ans. Et comme tous les domaines, la joaillerie connaît des tendances de fond, illustrées par les défilés, mais aussi par les acteurs du milieu. Petit tour d’horizon des bijoux les plus portés (et portables) pour 2020!
bijoux
Le jonc
Le jonc est ce bracelet en métal, semi-rigide, dont les extrémités ne sont pas reliées, afin de laisser passer le poignet. Cette année encore, il est sur le devant de la scène, puisqu’on le voit fleurir un peu partout. Son avantage principal est l’élégance, ce qui en fait un vrai bijou du quotidien. En effet, on le développe souvent de manière assez épurée, loin des bijoux fantaisies ou des pièces trop marquées. Cependant, certains n’hésitent pas à le porter avec des gravures, dans un esprit bohème assumé. De quoi habiller son poignet sans en faire trop !
Le médaillon
Cette année, le médaillon fait son grand retour, pour homme comme pour femme. Entre trésor d’archéologie et talisman, on le retrouve même sur les podiums, de Versace à Fendi. La plupart du temps, le médaillon se retrouve accroché à une chaîne, dans un esprit antique reconnaissable entre mille. Une manière de détourner certains aspects désuets que porte ce type d’accessoires, et de rendre le bijou aussi baroque que subtil.
Les gros maillons
Lorsqu’on parle de bijoux pour hommes, 2020 a vu bon nombre de tendances de fond refaire surface. Par exemple, le maillon s’affiche fièrement autour des cous masculins - mais pas n’importe quel maillon ! À la manière d’un détournement industriel, la chaîne forçat n’est autre qu’un enchaînement de gros maillons, que l’on retrouvait avant sur tous les rappeurs. Un cliché rossé par le temps, qui est désormais l’âme du style streetwear, de plus en plus démocratisé, et de plus en plus porté. Cette année, on a vu les gros maillons fleurir un peu partout, jusque chez Louis Vuitton, qui n’hésite pas à la placer comme une pièce à part entière dans une tenue. Une certaine vision de la mode, qui permet à tout un chacun de mouler facilement ses goûts sur ses ambitions vestimentaires.
La monoboucle d’oreille
Il va sans dire que désormais, les boucles d’oreille ne sont plus une affaire féminine. En effet, l’homme de 2020 en porte fièrement, mais cette année plus que jamais, la monoboucle d’oreille remporte tous les suffrages. Cette tradition héritée des marins fait son grand retour, dans une perspective de style évidente. Si le côté auquel on la porte ne symbolise aujourd’hui plus rien, c’est principalement l’aspect global de la boucle d’oreille qui intéresse ici. Et cette année, on peut croiser des boucles d’oreilles ethniques, des médaillons, passés du cou à l’oreille, ou encore des boucles extra larges. Ces dernières, repérées chez Dsquared ², ont pris le dessus sur les autres types de bijoux d’oreille, et s’associe très bien avec le principe de la monoboucle.
monoboucle
Le mousqueton
Dans un pur esprit année 1990, le mousqueton fait son grand retour. Considéré comme désuet, c’est précisément ce qui fait sa force aujourd’hui, jusqu’à finir sur les podiums d'Ami ou encore de Dior Homme. Un accessoire pratique, désormais considéré comme un bijou de ceinture, et qui se marie à merveille avec les gros maillons. Et pour cause, le mousqueton reste et restera un objet utilitaire, auquel notre regard est habitué, mais qui n’aura de cesse de se réinventer. Et c’est peut-être ça, la plus grande force de la mode !
La croix
Bien loin du véritable signe religieux ostentatoire, la croix se porte cette année dans une optique détournée. Une certaine idée du style, revendiquée par Dolce & Gabbana ou Dquared ² comme tantôt plus baroque, tantôt plus sulfureuse. Un pied de nez à l’usage commun du bijou religieux, qui ne déplaît visiblement pas aux hommes, puisque la croix est désormais déclinée sur tous les bijoux, du cou jusqu’aux doigts !
Les bagues
En 2020 plus que jamais, les hommes arborent fièrement des bagues. C’est ce que nous indique en filigranes une enquête Opinion Way, selon laquelle 66% des 18-24 ans et 68% des 18-34 ans sont acheteurs de bijoux. Qui dit bijoux, ne dit pas forcément bagues, et pourtant, bien loin de la grosse chevalière désuète de papa, ces dernières ont connu un véritable rebond. La raison ? L’avènement du style bohème, qui a permis à quiconque de porter une enfilade de bagues ethniques sans se voir perdu dans un cliché quelconque. Une certaine idée du style, qui donne à n’importe quel homme des airs de grand mamamouchi de la joaillerie. Car au final, le bijou masculin ne tient qu’à ça : les détails, partout, tout le temps.
bague

Tommy
pour Commeuncamion.com
Originaire de la région lyonnaise, Thomas est désormais parisien, après un passage à Tours pour ses études de littérature. Au-delà de son goûts pour les belles lettres, Tommy cultive un certain attachement à la mode, dans ce qu'elle a de plus large et de plus riche en même temps. De la découverte de petits créateurs aux dernières tendances sneakers, tout est sujet à l'intéresser. C'est aussi pour ça qu'il fait désormais partie de l'équipe Comme un camion.
FOLLOW US ON INSTA